Blog

Mon conjoint ne fait pas partie de l’entreprise, en êtes-vous sûr ?

14 Fév 2020 | Je m’accompagne

Jour de Saint-Valentin, journée propice pour se tourner vers le ou la conjointe (s’il y a) et de se poser la question « suis-je vraiment tout(e) seul(e) dans ma boite ? »

Je vous l’annonce clairement qu’il ou elle fait partie de votre entreprise. Vos enfants ont eux aussi une influence sur votre vie professionnelle.

Au moment de la création d’une entreprise, on sollicite dans la majeure partie des cas, un membre de la famille : conjoint, frère, sœur, parents… En phase de démarrage on fait avec les moyens à portée de main et on fait appel à des gens de confiance.

Artisans : statut du conjoint

Commençons d’abord par les artisans, dont les épouses (majorité écrasante) représentent tout de même 30% de l’emploi artisanal. Pour ces femmes, la loi intègre 3 statuts : conjoint-collaborateur, conjoint-salarié et conjoint-associé. Les 2 membres du couple sont actifs dans l’entreprise. Le principe étant de reconnaitre le travail fourni par la conjointe, souvent d’ordre administratif. Elles sont de véritables piliers pour les entreprises et méritaient bien un statut et une reconnaissance. Pour plus détails, il existe un site internet qui traite du sujet sous tous ses aspects : ici.

L’indépendant et son conjoint

Ensuite, pour les indépendants, homme ou femme, qui ne sont pas artisans, les choses sont différentes. Prenons le cas d’un couple où l’un est salarié et l’autre indépendant. 
Après une journée de boulot, vous rentrez et vous partagez, je vous le souhaite, un moment sur ce qui s’est passé dans la journée avec votre conjoint salarié : 
«  Alors ton rendez-vous ? Tu l’as eu ce contrat ? »  
« Tiens j’ai revu Mme chouette pour son soucis, tu sais je t’en avais parlé ! » 
« Tu penses que je devrais le faire ou non ? »
S’en suit généralement un échange sur les situations. 
Même si votre conjoint ne travaille pas de manière effective, il ou elle, à ce stade, a un véritable statut d’écoute. Il ou elle vous apporte son point de vue, souvent différent et surtout donne de son temps. Son implication dans l’entreprise est donc bien réelle et quotidienne. 
En tant que chef d’entreprise vous restez seul décisionnaire quoi qu’il arrive, sa parole n’est pas d’évangile mais néanmoins elle est utile. 
L’idée est ensuite d’aller chercher conseil auprès d’experts, de professionnels expérimentés pour répondre précisément aux interrogations qui se seraient soulevées au cours de ces discussions. 

Les finances d’un indépendant et de son conjoint

L’aspect économique est aussi un élément qui peut faire entrer en interaction les 2 membres du couple. L’impact du montant des bénéfices va avoir une répercussion sur la vie du foyer, sur les projets à venir. Il est donc important de clarifier les attentes, les zones de sécurité et d’insécurité aussi de chacun.
Une pression peut s’exercer de manière consciente ou inconsciente, il est donc TRES important de parler, de communiquer et pourquoi pas de faire appel à une tierce personne neutre pour poser les choses à plat dans un climat calme et apaisé.
Votre conjoint peut devenir un véritable pilier, un soutient, un formidable générateur d’encouragements dans la vie de votre entreprise, comme vous, vous pouvez être un exemple de motivation et de ténacité.

C’est cet équilibre que je vous souhaite de trouver au sein de votre couple. J’ai cette chance avec  Mr Simple&clair et je lui en suis infiniment reconnaissante ❤️

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles dans la même catégorie

La solitude de l’entrepreneur

La solitude de l’entrepreneur

Encore plus exacerbée en période de confinement, la solitude est inhérente à l’entreprenariat. C’est un véritable paradoxe où solitude et liberté sont étroitement mêlés. Alors comment sortir de cet isolement de l’entrepreneur ?

lire plus