Blog

Dites-le : Je pars en vacances !

5 Nov 2019 | J’entre en action

Prendre soin de soi c’est aussi fermer sa «boite» de temps en temps, si si !

 

En sur-sollicitation permanente, il est indispensable de partir en vacances, de changer de cadre et d’habitudes. L’intérêt ? Déconnecter et revenir avec un œil neuf. Vous avez besoin de recharger les batteries, de poser le cerveau et de prendre l’air.

Imaginez un véhicule qui roule à 100km/h tout le temps, ce véhicule devra s’arrêter pour s’approvisionner en carburant. Même si le plein est effectué en express, il arrivera un moment où le moteur sera en surchauffe. C’est la même chose pour vous, vous aurez beau vous alimenter à coup de nouilles lyophilisées sur le bureau, vous devrez à un moment faire une vraie pause.
Se reposer, ce n’est pas seulement dormir, c’est aussi et surtout mettre son cerveau en mode détente.

 

Pas simple de partir sans emmener son boulot avec soi

 

Pour partir en toute sérénité et ne pas garder la tête au boulot quand vous serez en Off :
– vous éviterez de vous connecter à votre boite email et à votre messagerie
– vous supprimer provisoirement les alertes et notifications de votre smartphone
– vous paramétrerez un email automatique d’absence pour vos contacts.

Et surtout vous aurez anticipé cette période de repos. Cela vous demandera un peu d’organisation en amont bien évidemment et demandera aussi de vous laisser la possibilité de dire Non. Vos clients ne vous aimeront pas moins si vous leur dites non. Vous aurez donc anticipé au mieux toutes les demandes et repoussé certaines. Vous verrez, la terre peut tourner sans vous et vos réponses instantanées, et vos clients aussi.

Prendre ce temps pour soi, peu importe ce que vous ferez, est indispensable à chacun de nous, même vos clients en ont besoin. Donc s’ils ne sont pas à même de comprendre et d’accepter ces congés, qu’en est-il du respect de votre travail, du respect de votre personne ?

Tout dédier au boulot H24 fait souvent partie de la phase de démarrage d’une entreprise. Un peu comme un nouveau né qui a besoin de ses parents pour ses besoins primaires dans les premières périodes de sa vie. Seulement passé un certain stade, l’entreprise peut survivre seule quelques jours, voir quelques semaines, oui oui quelques semaines.

Ne vaut-il mieux pas être un entrepreneur qui part régulièrement en vacances, qui arrive à trouver sa bouffée d’air frais en dehors du boulot et qui sera donc plus efficace et dynamique. Qu’un entrepreneur au bord de l’explosion parce que sur-sollicité, qui au final brasse (beaucoup) de vent et qui continue de s’épuiser ?

Le choix vous appartient quoi qu’il advienne.

 
Pensez à l’image du moteur en surchauffe de temps en temps 🙂

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles